Retour
10.09.2017

Visite d’IBK à la Force conjointe du G5 Sahel : Accélérer l’opération d’installation pour la quiétude des populations

 

IBK-Didier DAKOUOIBK-G5 SAHEL 1

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles ». C’est par cette citation du Philosophe français Sénèque que le commandant du poste de commandement de la Force conjointe du G5 Sahel, le général Didier DAKOUO, a accueilli à Sévaré le Président de la République, Chef Suprême des Armées et Président en exercice du G5 Sahel, S.E.M Ibrahim Boubacar KEÏTA. Cette visite du Chef de l’Etat, en ce samedi 9 août 2017, marque selon DAKOUO « une étape décisive dans la construction de la Force conjointe en ce qu’elle marque le transfert effectif du poste de commandement de Bamako à Sévaré ». Le Général Didier DAKOUO et ses hommes ont insisté sur les atouts de la Force conjointe : la familiarisation des troupes sur le terrain ; des troupes bien entraînées, bien formées et bien équipées ; la coordination, la planification et la conduite de manière efficience des opérations ; un meilleur partage du renseignement ; une bonne coordination avec les forces partenaires comme la Minusma et Barkhane, etc. S.E.M Ibrahim Boubacar KEÏTA, en président du G5 Sahel fier de l’outil de défense mis en route, a déclaré que « la Force conjointe est d’une importance majeure non seulement pour les pays du Sahel mais aussi pour nos partenaires d’Europe ». Au regard de la menace, de la conscience de la communauté de destin des pays du Sahel, de la faiblesse de leurs moyens, il ne pouvait en être autre : il fallait mutualiser les forces pour en faire des forces qui comptent dans la lutte contre le terrorisme dont les méthodes asymétriques imposent de nouveaux paradigmes tactiques a déclaré IBK. Le peu d’empressement à aider et à donner les moyens au G5 constaté chez certains doit pousser à « rendre cette force crédible en urgence » selon Le Président de la République. Traduisant la volonté de ses collègues ardemment tournés vers l’opérationnalisation de cette force, le Président en exercice du G5 Sahel a déclaré : « nous comptons sur vous pour affûter l’arme, la rendre utile pour qu’elle soit l’arme idoine, l’arme de lutte contre le terrorisme. Nous comptons beaucoup sur cette Force du G5 Sahel ». Le président du G5 Sahel n’a pas manqué de mettre la présence de la Force du G5 Sahel en parallèle avec la situation d’insécurité qui sévit au Centre du pays. « Le fait même de la décision d’implanter cette Force au centre du Mali, a eu un impact psychologique certain. Les populations vous sachant résistent. Votre présence ajoute à la capacité de résilience de nos braves populations » selon S.E.M Ibrahim Boubacar KEÏTA qui a cité l’exemple de certaines localités où les populations se sont dressées contre les occupants semant la terreur chez elles. Pour le Président de la République, les populations sont impatientes « de les voir devenir une Force opérationnelle pour leur sécurité, pour leur sérénité, pour leur quiétude pour qu’elles retrouvent  leur ardeur d’antan dans les taches de développement, qu’elles soient agricoles ou autres notamment la construction d’infrastructures et d’équipements dont elles ont besoin; toutes choses compromises aujourd’hui du fait de l’insécurité ». Le Chef de l’Etat S.E.M Ibrahim Boubacar KEÏTA a salué l’optimisme et l’enthousiasme senti sur place. Il s’est même dit quelque peu pressé de voir l’opérationnalisation de la Force conjointe après la présentation des installations qui lui a faite. Après avoir planté un arbre, le Chef Suprême des Armées a partagé le repas de corps avec les FAMas au poste de commandement des forces armées de terre, au Camp Hammadoun Bocari Barry dit Balobo de Sévaré. Après le repas de corps, le Président de la République a déclaré que le repas de corps, c’est la convivialité, c’est la communion, c’est un facteur de fraternité. « Ce que je viens de voir, c’est l’ensemble du Mali, à travers moi, qui reconnaît ses enfants, les fils du pays, de la patrie reconnaissante ». Le Chef Suprême des Armées a promis de ne ménager aucun effort pour hisser les FAMas à hauteur de souhait, à hauteur de mission. La visite s’est achevée par une rencontre avec les notabilités de Mopti et une conférence des cadres. Devant tous ses interlocuteurs, le Président de la République, Chef de l’Etat S.E.M Ibrahim Boubacar KEÏTA a insisté sur le fait que rien ne vaut le Mali, que personne n’est au-dessus du Mali, d’où la nécessité de le chérir, de le protéger et de le préserver.