Réconciliation nationale

Depuis plusieurs années, le Mali a démantelé son système de défense avec pour conséquence le délaissement progressif d’une partie du territoire. La zone Nord a été depuis plusieurs années administrée par les réseaux de trafiquants, notamment narcotrafiquants. Depuis l’intervention des armées française et africaines, l’unification fragile du pays est en marche mais l’aide indispensable de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) n’est pas éternelle car celle-ci n’est pas destinée à s’installer durablement au Mali.

Notre souveraineté dépendra de notre capacité à apporter une solution définitive aux problèmes du Nord, à anticiper nos besoins futurs mais également à prévenir d’éventuelles nouvelles sources d’instabilité pouvant venir d’ailleurs.

 

La réconciliation nationale est un élément structurant de la stratégie de sortie de crise et de création des conditions de paix et de prospérité durable, sans lesquelles aucun développement n’est possible. La politique active de réconciliation nationale vise essentiellement deux objectifs : reconstruire les fondations de la réconciliation nationale et apporter une solution définitive aux problèmes du Nord. Pour la mise en œuvre de cette politique, un train de mesures a été arrêté, à savoir :

› la mise en place d’une Commission Vérité, Justice et Réconciliation, au sein de laquelle toutes les communautés du Nord seront équitablement représentées

› l’élaboration et la mise en œuvre d’un Programme de Développement Accéléré du Nord (PDAN) et la mise en place d’un Fonds de Cohésion et de Solidarité (FCS), instrument financier dudit Programme

 la mise en œuvre de la Justice transitionnelle (nationale et internationale)

› le lancement du processus de négociation avec les acteurs de la rébellion

 le renforcement de la cohésion sociale entre toutes les composantes de la société

› le redéploiement du personnel judiciaire

› la création de nouvelles régions administratives

› l’érection des régions du Nord en zone spéciale de développement économique.